10 Techniques Efficaces pour Se Libérer du Bégaiement et Parler avec Confiance

Bégaiement

Table des matières

Bonus

1 Comprendre les causes et les types de bégaiement

Contrairement aux idées reçues le bégaiement n’est pas une maladie mais un handicap qui concerne environ 2% de la population (bégaiement masqué compris).

Ce trouble du langage touche principalement les hommes qui représentent un peu moins de 80% de la communauté bègue.

Le bégaiement est un trouble complexe de la parole qui peut être influencé par plusieurs facteurs. Comprendre ces facteurs peut aider à mieux gérer et traiter le bégaiement.

Hérédité : Souvent, le bégaiement a une composante génétique. Si un parent bégaie, il est plus probable que l’enfant puisse également développer ce trouble.
Un enfant a trois chances sur quatre de bégayer si l’un de ses parents bégaie

Développement neurologique : Des différences dans la manière dont le cerveau traite le langage peut jouer un rôle important dans le bégaiement. Certaines zones du cerveau impliquées dans la production de la parole peuvent fonctionner différemment chez les personnes qui bégaient, ce qui peut affecter la fluidité de la parole.

Facteurs psychologiques : Le stress, l’anxiété sociale, et la haute pression émotionnelle peuvent exacerber le bégaiement. Les situations de forte tension, telles que parler en public ou lors de moments de stress intense, peuvent augmenter la fréquence et la sévérité du bégaiement.

Ces interruptions peuvent prendre différentes formes :

      • Répétitions : répéter les sons ou les syllabes.

      • Prolongations : allonger un son plus longtemps que nécessaire.

      • Blocs : pause inattendue ou incapacité à produire un son.

    Les personnes qui bégayent peuvent également éprouver une tension physique et une anxiété liée à la parole. Il est important de noter que le bégaiement varie significativement d’une personne à l’autre, ce qui nécessite une approche personnalisée.

    De plus, ce handicap étant invisible, les personnes bègues peuvent se sentir incomprises, comme emprisonnées ou enchaînées par celui-ci.

    Elles appréhendent les réactions des inconnus mais aussi de leurs proches, peuvent avoir peur ou vouloir se cacher, masquer leur bégaiement.

    La confiance en soi, l’image de soi et l’amour de soi sont affectées. C’est pourquoi travailler sur cette partie invisible de l’iceberg est important pour vaincre le bégaiement car il faut apprendre à stopper cette angoisse et cette honte.

    2 Techniques pour détendre la mâchoire et améliorer l’élocution

    L’un des outils principaux de la parole est la mâchoire.

    En bégayant nous créons une tension au niveau de celle-ci et il est ainsi primordial de libérer cette tension. De plus en la détendant vous allez par la suite détendre le larynx, la nuque et même les muscles du dos.

    Voici trois gestes pour détendre votre mâchoire :

        • Masser le contour de la mâchoire : ouvrez la bouche, sentez votre mandibule à côté de l’oreille, massez-le comme si vous vouliez l’attraper jusqu’au menton puis revenez proche de l’oreille.

        • Masser l’articulation : ouvrez la bouche, sentez le trou entre votre mandibule et votre oreille puis massez le. Si vous avez l’envie de bâiller, laisser votre corps parler.

        • Serrer les dents puis relâcher.

      « Se réunir est un début ; rester ensemble est

      un progrès ; travailler ensemble est la réussite. »

      Henri Ford

      3 Respiration et parole fluide : Comment bien respirer pour mieux parler

      La respiration nourrit la parole, alors dites-moi : « Pourquoi bloquons-nous notre respiration lorsque nous essayons de parler ? ».

      En tant que personnes bègues, nous devons apprendre à changer ce comportement que nous avons mis en place afin de laisser notre respiration faire son travail. Lorsqu’on bégaie, il est courant de retenir sa respiration, ce qui crée une tension et rend la parole encore plus difficile. Pour parler de manière fluide, il est essentiel de développer une respiration naturelle et régulière.

      Pour cela, vous devez être calme et serein. Ainsi, vous arriverez à parler de manière fluide et en même temps, vous prendrez soin de vos poumons, dont la capacité est augmentée en restant calme. La respiration calme et profonde permet de détendre les muscles du diaphragme et du larynx, facilitant ainsi l’émission de sons clairs et fluides.

      Voici quelques conseils pour améliorer votre respiration et, par conséquent, votre parole :

          1. Pratiquez la respiration diaphragmatique : Aussi connue sous le nom de respiration abdominale.
            Asseyez-vous ou allongez-vous confortablement, placez une main sur votre poitrine et l’autre sur votre abdomen. Respirez profondément par le nez, en veillant à ce que votre abdomen se soulève plus que votre poitrine. Expirez lentement par la bouche. Répétez cet exercice plusieurs fois par jour pour renforcer votre diaphragme.

          1. Évitez de bloquer l’air dans votre trachée :
            En laissant votre trachée grande ouverte et en gardant votre mâchoire détendue, vous permettez à l’air de circuler librement. Cela réduit la tension et les blocages qui peuvent survenir lorsque vous essayez de parler.

          1. Restez dans l’instant présent : La respiration naturelle est un réflexe qui se produit sans que nous ayons à y penser. En vous concentrant sur l’instant présent, vous pouvez réduire l’anxiété et le stress qui peuvent affecter votre respiration. Prenez quelques instants pour pratiquer la pleine conscience ou la méditation avant de parler.

          1. Incorporez des exercices de relaxation : Des techniques comme le yoga, la méditation et le tai-chi peuvent vous aider à améliorer votre respiration et à réduire le stress. Ces pratiques encouragent une respiration profonde et régulière, tout en aidant à maintenir un état mental calme et centré.

          1. Utilisez des affirmations positives : Avant de parler, répétez-vous des phrases positives telles que « Je respire profondément et parle avec aisance » ou « Ma respiration est calme et régulière ». Ces affirmations peuvent aider à conditionner votre esprit et à réduire l’anxiété liée à la parole.

        En travaillant sur ces aspects de la respiration, vous pouvez progressivement améliorer votre élocution et vous sentir plus confiant en parlant. La clé est la pratique régulière et la patience. Avec le temps, ces techniques deviendront une seconde nature et contribueront grandement à réduire le bégaiement.

        4 Gérer les émotions intenses pour réduire le bégaiement

        Comme vous avez dû le constater, le bégaiement s’intensifie au contact d’émotions très intenses et lors de certaines périodes difficiles de notre vie. Notre état interne joue un rôle direct sur notre parole.

        Voici un exercice pour passer d’un état interne négatif à un état interne positif.

        Fermez les yeux et repensez à un événement négatif (peur, honte, tristesse…).
        Ressentez ce qui vous entoure et formez-vous une image.
        Maintenant, dites-moi, est-elle nette ? floue ? proche ? éloignée ? lumineuse ? sombre ?

        Souvent, lorsque l’on se souvient d’un souvenir négatif, l’image apparaît grise, floue et proche de vous.

        J’aimerais que vous éloigniez cette image jusqu’à ce que vous ne puissiez plus distinguer les différentes formes qui la composent. Une fois que cela est fait laissez cette image s’envoler pour vous en dissocier.

        Maintenant j’aimerais que vous fassiez pareil avec un souvenir heureux.
        L’image devrait apparaître nette, lumineuse et proche de vous.
        Comment vous sentez-vous ?

        Plongez dans ce souvenir, et profitez de toutes ces belles émotions.

        Je vous invite à pratiquer cet exercice autant de fois que vous en ressentez le besoin.

        5 Exercices pratiques pour améliorer l’articulation et la fluidité de la parole

        La voix est l’outil qui nous permet de créer un lien avec les autres ainsi il est important de travailler notre articulation pour se faire comprendre.

        Lisez les syllabes ci-dessous en vous enregistrant.
        Il est important de s’enregistrer pour connaître sa voix, et pour l’aimer telle qu’elle est.

        Le but de cet exercice est de prendre conscience de comment vous prononcez les mots et de muscler sa bouche pour mieux articuler.

        Ces exercices sont à faire régulièrement, ils sont très utiles à toute personne cherchant à améliorer sa prise de parole.

        Ba Be Bi Bo Bu                                             

        Ka Ke Ki Ko Ku

        Da De Di Do Du

        Fa Fe Fi Fo Fu

        Ga Ge Gi Go Gu

        Ja Je Ji Jo Ju

        La Le Li Lo Lu

        Ma Mue Mi Mo Mu

        Na Ne Ni No Nu

        Pa Pe Pi Po Pu

        Ra Re Ri Ro Ru

        Sa Se Si So Su

        Ta Te Ti To Tu

        Va Ve Vi Vo Vu

        Xa Xe Xi Xo Xu

        Za Ze Zi Zo Zu

        6 Stratégies efficaces pour parler sans bégayer dans les situations quotidiennes

        Comme beaucoup d’entre vous, j’ai également vécu des angoisses et des bouffées de chaleur lorsque je devais me rendre à la boulangerie. Avec le temps, j’ai développé des techniques efficaces pour transformer ces moments de stress en expériences positives.

        Voici quelques stratégies clés pour vous aider à parler sans bégayer dans les situations quotidiennes :

            • Changez votre discours intérieur : Évitez de vous répéter « je ne vais pas bégayer ». Les mots que vous utilisez influencent vos actions. Au lieu de cela, utilisez une affirmation positive comme « Je vais parler de manière fluide ». Cette simple modification peut orienter votre esprit vers une parole fluide plutôt que vers le bégaiement.

            • Prenez le temps d’articuler : Ne vous précipitez pas. Prenez le temps de bien articuler chaque mot et détendez votre mâchoire. Parler lentement et clairement peut aider à réduire la tension et améliorer votre élocution.

            • Étirez vos mots si nécessaire : Si vous sentez une tension apparaître, n’hésitez pas à étirer légèrement vos mots. Cela peut sembler bizarre au début, mais cette technique est cruciale pour atteindre votre objectif d’une parole fluide.

          Appliquer ces stratégies peut sembler étrange et non naturel au début, mais avec de la pratique, elles deviendront une seconde nature et vous aideront à améliorer votre parole de manière significative. Soyez patient et persévérant, car chaque petit progrès vous rapproche de votre objectif de parler sans bégayer.

          7 Techniques pour éviter le bégaiement au téléphone

          Est-ce qu’on vous a déjà raccroché au nez car aucun son ne sortait de votre bouche ? Aujourd’hui, je vais vous présenter trois clefs pour arrêter de bégayer au téléphone :

              • Respirez ! Avant de prendre votre téléphone, prenez de grandes inspirations, détendez-vous, éliminez les tensions dans votre corps.

              • Changez votre état interne à l’aide d’affirmations positives. Ces affirmations doivent vous mettre en énergie ! Pour encore plus d’énergie, ajoutez-y un geste comme cogner son poing dans sa main. Ainsi répétez-vous : « Je parle de manière fluide ! », « J’ai confiance en moi ! », « Je suis le meilleur ! »

              • Parlez lentement et étirez vos syllabes ! Ainsi, ne bloquez pas en disant « A-a-a-allô » mais prenez votre temps en disant « Aaaaallô ». Surtout, ne vous sentez pas ridicule, votre interlocuteur ne se rendra pas compte que vous étirez vos mots.

            8 Prendre en main son bégaiement : Conseils pour se libérer du bégaiement

            J’ai moi-même subi le bégaiement comme un frein qui bloquait mon épanouissement personnel alors je vous demande : « Qu’attendez-vous pour résoudre le problème qu’est le bégaiement ? Qu’attendez-vous pour prendre votre vie en main ? ».

            Le courage émane du cœur, vous devez être motivés pour pouvoir vivre la vie dont vous avez toujours rêvé. Prenez vos responsabilités, mettez en place des actions concrètes car nous ne savons pas si nous serons toujours là demain pour dire qu’à cause de notre handicap nous n’avons pas accompli notre rêve.

            Vous n’avez pas choisi de bégayer mais vous pouvez choisir de vous en libérer.

            9 Comment sortir du bégaiement

            Rome ne s’est pas fait en un jour ! C’est avec persévérance que nous accomplissons nos plus grands succès ! La première clef pour se libérer du bégaiement est de mettre en place des techniques et des actions pour vous accompagner au quotidien. Ne soyez pas passifs, prenez en main votre vie !

            Vous devez apprendre à vous aimer tels que vous êtes. À l’heure d’aujourd’hui, êtes-vous capable de vous dire « je t’aime » dans le miroir ? Vous devez accepter chaque part de votre être, dont le bégaiement, car c’est cet amour qui va vous nourrir de l’intérieur. En développant votre amour, vous allez booster votre confiance et votre assurance. La confiance en soi est capitale pour arrêter de bégayer. Et surtout, soyez indulgents avec vous-même.

            Vous n’avez pas appris à marcher en un jour et pourtant aujourd’hui vous marchez sans même y penser. En avançant à votre rythme, vous allez vous libérer du bégaiement !

            10 Transformer le bégaiement en force : Tirer parti de ses expériences

            Le bégaiement peut être vécu comme une prison, comme un enfermement tant qu’il vous empêche de réaliser ce que vous souhaitez. Le bégaiement est aussi une force. Vous avez développé des qualités comme l’empathie, une qualité d’être, l’écoute, la persévérance, la détermination.

            Dès que vous aurez pris conscience que vous méritez le meilleur et que vous êtes intelligents, vous allez réussir vos projets. Car vous partez de loin, vous partez avec un handicap et vous avez traversé des sacrées situations ! Le bégaiement est une force car il a contribué à la personne que vous êtes. Et vous êtes une personne formidable. Continuez votre voyage pour retrouver une parole fluide et libérée.

             

             

            11 Mots à éviter pour améliorer la fluidité de la parole

            Votre langage a un impact sur votre entourage et sur vous-même. Le réticulé activateur, notre GPS interne, suit la direction qu’on lui indique. J’espère y arriver, j’espère avoir le temps… Le mot « espérer » envoie de l’incertitude à votre cerveau, comme si le résultat ne dépendait pas de vous. Tu n’as pas à espérer, tu y arrives car tu travailles, tu veux, et tu mets tout en œuvre pour avoir une parole fluide. Je n’espère pas, je fais.

            Je vais essayer de mettre en place ma routine matinale, je vais essayer de commander un café… « Essayer » encore : quand on essaye on ne fait pas. Si je vous dis que je vais essayer d’être à l’heure, pensez-vous que je serais à l’heure ? N’essayez pas de parler de manière fluide, n’essayez pas de respirer, mettez en place les exercices et pratiquez. Les mots « espérer » et « essayer » sont à rayer de votre vocabulaire. Vous pouvez les remplacer par « je veux » et « je fais ».

            12 Erreurs courantes à éviter pour ne pas bégayer

            Réaliser ses exercices et exécuter ses techniques tous les jours n’est pas chose facile. Cependant, il est crucial de s’y tenir pour progresser. Une erreur fréquente est de céder à la peur du ridicule ou à la procrastination, ce qui peut saboter vos efforts. Par exemple, éviter les situations où vous pourriez bégayer ne fait qu’amplifier votre anxiété et renforcer le problème. Au lieu de cela, affrontez ces situations avec des affirmations positives et des techniques de respiration.

            Une autre erreur courante est de ne pas pratiquer régulièrement les exercices recommandés, comme l’articulation ou la relaxation de la mâchoire. La constance est essentielle : intégrez ces exercices dans votre routine quotidienne pour voir des améliorations notables. Rappelez-vous, chaque petit progrès vous rapproche de votre objectif de parler de manière fluide. Soyez patient et indulgent avec vous-même, et maintenez une attitude positive et proactive face aux défis.

            Conclusion

            Libérer sa parole du bégaiement est un voyage personnel qui nécessite patience, persévérance, et un engagement constant envers soi-même. Chaque étape, chaque technique et chaque exercice sont des outils précieux qui vous rapprochent de votre objectif final : une parole fluide et confiante.

            Rappelez-vous que le bégaiement n’est pas une faiblesse, mais une opportunité de développer des qualités telles que la résilience, l’empathie et la détermination. En travaillant sur votre élocution, votre respiration, et en transformant vos émotions négatives en positives, vous pouvez surmonter les obstacles du bégaiement.

            N’oubliez pas que vous avez le pouvoir de choisir votre chemin et de transformer cette expérience en une force. Continuez à avancer avec confiance, appliquez ces techniques régulièrement, et ne laissez pas le bégaiement définir qui vous êtes. Vous méritez de parler avec assurance et de réaliser tous vos rêves. Avançons ensemble vers une parole libérée et épanouie.

            Inscrivez-vous à la Masterclass GPFL : Gagner une Parole Fluide et Libérée

            Vous avez maintenant découvert des techniques précieuses pour améliorer votre élocution et réduire le bégaiement. Mais ce n’est que le début de votre voyage vers une parole fluide et confiante. Pour aller encore plus loin et découvrir les secrets d’une méthode éprouvée, je vous invite à vous inscrire à ma Masterclass exclusive : GPFL – Gagner une Parole Fluide et Libérée.

            Cette masterclass a été spécialement conçue pour les personnes qui, comme vous, veulent se libérer du bégaiement et retrouver le plaisir de communiquer avec assurance. Vous y apprendrez des stratégies avancées, des exercices pratiques et des conseils personnalisés pour transformer votre façon de parler. En rejoignant la Masterclass GPFL, vous bénéficierez de :

                • Techniques avancées pour maîtriser votre respiration et votre articulation.

                • Exercices pratiques pour renforcer votre confiance en vous et votre estime de soi.

                • Conseils personnalisés pour surmonter vos défis spécifiques.

              Ne laissez pas le bégaiement dicter votre vie. Prenez les rênes et engagez-vous sur la voie d’une parole fluide et libérée. Rejoignez-nous dès aujourd’hui et commencez votre transformation avec la méthode GPFL.

              Cliquez ici pour vous inscrire à la Masterclass et découvrir comment vous pouvez, vous aussi, gagner une parole fluide et libérée.

              Laisser un commentaire

              Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

              Blog & Article Connexes